Indispensable pour obtenir un crédit immobilier, l’assurance de prêt immobilier représente un véritable coût pour les assurés. D’autre part, l’assurance de prêt immobilier protège non seulement l’emprunteur, mais aussi sa famille en cas de décès ou d’incapacité de remboursement. Pour bénéficier d’une offre plus intéressante, il est désormais possible de renégocier votre contrat d’assurance emprunteur. Voici donc comment procéder pour une renégociation assurance emprunteur !

Renégocier votre contrat d’assurance avec votre banque actuelle

Changer son assurance de prêt immobilier est un droit que possède n’importe quel assuré. À cet effet, certaines conditions doivent être impérativement respectées lorsqu’il s’agit d’une délégation d’assurance. Il s’agit notamment du nouveau contrat d’assurance qui doit nécessairement présenter les mêmes garanties que celles proposées par l’établissement bancaire.

L’équivalence des garanties est effectivement l’une des conditions sine qua non qui permettent à l’emprunteur d’avoir la possibilité de renégocier son contrat d’assurance de prêt immobilier. Dans le cas contraire, ce dernier court le risque de se voir refuser cette délégation de la part de la banque. Pour ce faire, l’assuré doit présenter le nouveau contrat d’assurance à son conseiller bancaire et dès lors que ce document est validé, il n’a plus qu’à souscrire à son nouveau contrat.

D’autre part, la renégociation d’un contrat d’assurance prêt immobilier ne se fait pas du jour au lendemain. La date de renégociation dépend en grande partie de la date de l’emprunt immobilier. Il peut s’agir :

  • d’un prêt immobilier d’une durée de moins d’un an ;
  • d’un prêt immobilier d’une durée de plus d’un an.

Si l’emprunt a moins d’un an, l’emprunteur a la possibilité, grâce à la loi Hamon, de renégocier son contrat d’assurance de prêt immobilier dans les 12 premiers mois, et ceci, sans justificatif. Dans ce cas, ce dernier devra faire parvenir à son assureur, une lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard 15 jours avant la fin dudit contrat.

D’autre part, si le prêt immobilier a plus d’un an, l’emprunteur peut, grâce à la loi Bourquin, renégocier son contrat après la première année, précisément à chaque date anniversaire. Pour ce faire, il doit envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à sa compagnie d’assurance au moins deux mois avant la date d’échéance de son contrat. De plus, il doit préciser dans la lettre, la date de prise d’effet de son nouveau contrat.

Renégocier son contrat d’assurance emprunteur avec une nouvelle banque

Grâce à la loi Lagarde, l’assuré a la possibilité de renégocier son contrat d’assurance de prêt immobilier. Ceci, dans le cadre d’une opération de rachat de crédit entre autres. Cela permet à l’emprunteur de renégocier son contrat d’assurance à un taux beaucoup plus avantageux. Il pourra ainsi faire quelques économies comparativement à son contrat d’assurance prêt immobilier actuel.

Après avoir choisi votre nouveau contrat d’assurance, il suffit de le faire valider par votre nouvel établissement bancaire. Ici encore, il faudra faire attention en ce qui concerne les garanties. Vous devez, en effet, vérifier que le nouveau contrat proposé offre des garanties équivalentes. Lorsque ceci est le cas, la banque n’aura d’autre choix que de valider votre nouveau contrat d’assurance emprunteur.

Pour finir, pensez à envoyer une lettre de résiliation de votre ancien contrat d’assurance à votre assureur dès l’instant où la banque a validé la renégociation de votre assurance emprunteur.