La souscription à une assurance habitation vous prépare à la survenue d’un sinistre dans votre logement. Lorsqu’une situation désagréable advient donc, vous recevez une indemnité pour couvrir les dégâts selon plusieurs facteurs. Vous trouverez ici, ce que vous pouvez faire en cas de sinistre dans votre maison assurée.

Faire la déclaration de sinistre dans votre maison assurée

Il est d’abord nécessaire de savoir comment fonctionne le contrat d’assurance habitation. Lorsque vous souscrivez à une assurance habitation auprès d’une agence compétente, le contrat d’assurance présente certaines conditions générales. Elles comprennent généralement plusieurs éléments comme les démarches à suivre en cas de sinistre. Par exemple, comment faire la déclaration ou encore les délais à respecter.

En effet, il est important de savoir que la déclaration d’assurance doit être envoyée à votre assureur par écrit. Une lettre officielle doit donc lui parvenir dans les délais réglementaires. Alors, dès que vous constatez qu’un sinistre est survenu dans votre habitation, il est nécessaire de vite réagir. En termes de délais, généralement, d’après les dispositions :

  • vous disposez de 02 jours ouvrés pour informer votre agence d’assurances pour un cas de vol,
  • vous disposez de 10 jours ouvrés pour les catastrophes naturelles (10 jours après l’arrêté ministériel),
  • vous disposez de 05 jours ouvrés pour tout autre cas de sinistre : dégâts causés par l’eau, un incendie.

À cette déclaration, il est dans votre intérêt de joindre des informations supplémentaires susceptibles de faciliter le processus d’indemnisation. Ces derniers constituent des pièces à conviction qui vont permettre d’accélérer les démarches. Vous pouvez ajouter des pièces comme : des preuves d’achat de vos biens mobiliers, en cas de vol par exemple, des photos du sinistre (le toit qui est dégradé, les dégâts causés par l’eau) , le témoignage des voisins ou d’un proche, etc.

Après étude de votre requête, votre assureur vous fera savoir si votre demande respecte les clauses de votre contrat d’assurance que sont les conditions d’indemnisation. Si oui, vous percevez vos indemnités dans les trois prochains conformément aux dispositions légales en vigueurs. Il est alors indispensable que vous fassiez bien la déclaration de sinistre dans les délais réglementaires pour bénéficier de la couverture effective des dégâts causés.

Faire le point des dégâts et une estimation de la couverture

Quelle que soit la nature du sinistre survenu dans votre maison assurée, vous devez déclarer avec précision tous les dégâts et les pertes. Les circonstances et la date du sinistre doivent aussi être déclarées tout en faisant un point global de tous les objets endommagés.

Vous devez de même, faire une estimation globale du montant des dommages. Il faudra être honnête à ce niveau puisqu’un expert sera envoyé par la compagnie d’assurances pour la vérification de conformité. Vous devez maintenir si possible, les biens endommagés à l’état du jour du sinistre jusqu’au passage de l’expert mandaté

Enfin, vous devez consulter votre assureur, avant de procéder à la réparation si nécessaire de certains objets et garder les factures des travaux.

L’assurance habitation est très utile. Elle s’avère une garantie importante pour vous. En y souscrivant, vous vous préparez efficacement contre tout danger. En cas de sinistre, bien suivre ces démarches s’avère indispensable pour bénéficier d’une bonne prise en charge.

Une déclaration en ligne des sinistres

Si auparavant, il fallait transmettre toutes les formalités par voie postale, ce n’est désormais plus le cas grâce à Internet. Le site Internet de votre compagnie d’assurance vous propose un formulaire spécial, et même un numéro d’urgence. Grâce à ce dernier, vous pouvez avoir un interlocuteur très rapidement notamment pour obtenir des réponses et une marche à suivre très précise.

  • Avec une formalité en ligne, vous déclenchez la procédure pour un sinistre à la suite d’une inondation, d’un dégât des eaux ou encore d’une tempête.
  • D’autres phénomènes sont pris en compte comme les catastrophes naturelles, les dégradations volontaires, les effractions…
  • Vous devez fournir toutes les preuves avec le site Internet et l’organisme prendra en charge votre dossier dans les plus brefs délais.
  • Il peut ainsi valider celui-ci et dépêcher sur place un expert qui permet de chiffrer le montant des dégâts.

En fonction de vos garanties, vous pourriez avoir une prise en charge complète ou partielle, d’où l’intérêt de bien vous renseigner lors de la souscription d’un tel dossier. Cela vous évite les mauvaises surprises. Certes, votre assurance est peu onéreuse, mais, malheureusement, elle ne couvre pas tous les dégâts subis, ce qui est assez problématique.