Depuis quelques années, il est fait obligation aux entreprises de souscrire à des mutuelles santé pour leurs employés, quel que soit leur nombre.

Il n’est cependant pas aisé pour les employeurs de déterminer le montant des cotisations à payer par les salariés et le mode de cotisation.

Voici donc comment assurer la cotisation !

Fixez le tarif des cotisations

Le tarif des cotisations à payer par les salariés n’est pas simple à arrêter, car cela dépend des employés. Si elle compte beaucoup de salariés mariés et ayant éventuellement des enfants, un montant uniforme serait une solution avantageuse pour tous. Cela leur permettrait en effet de couvrir plus aisément tous leurs ayants droit. Par contre, si l’entreprise est essentiellement constituée de salariés célibataires, le tarif devrait plutôt se fixer sur la base du nombre de personnes à affilier par chacun desdits salariés.

Certains employeurs choisissent également de fixer ce tarif en fonction du statut spécifique de chaque employé. Ce tarif peut donc être différencié selon qu’il doive être payé par cadre ou non. Les cadres étant estimés moins exposés à des risques importants à couvrir, le montant de leur cotisation est alors moins élevé que celui des autres salariés.

En choisissant l’option classique

Pour assurer la mutuelle d’entreprise, l’employeur va choisir entre plusieurs options de cotisation tous ses salariés. Pour ne pas avoir à s’encombrer de paramètres souvent assez compliqués, il peut faire le choix d’appliquer à tous ses employés un tarif uniforme de cotisation. Ainsi, quelles que soient les caractéristiques qui sont les leurs, tous les salariés sont tenus de payer le même montant de cotisation.

Si cette option ne semble pas la plus objective pour l’employeur, il peut opter pour la différenciation de tarif en fonction de la situation familiale de chacun des salariés. De fait, le montant à payer par chaque employé sera fonction de l’affiliation de celui-ci. Dans la pratique, une personne célibataire devra payer un tarif différent d’une personne ayant une affiliation. L’affiliation supposant l’existence d’au moins un ayant droit, il peut s’agir d’un conjoint ou d’un enfant à charge.

En choisissant l’option offrant le plus de modularité

Les premières possibilités n’offraient pas vraiment d’adaptabilité, car elles s’imposent aux groupes des salariés sans grande distinction de leurs situations propres. Celle-ci fixe un montant à payer en fonction du nombre de personnes affiliées à un salarié donné et de leur âge. Aussi, le salarié est-il amené à payer ce qu’on appelle une cotisation adulte et une cotisation enfant en fonction des personnes affiliées à lui.

Cela implique essentiellement pour lui de payer un montant moindre pour le compte de la cotisation enfant et un montant plus important pour une cotisation adulte. La somme totale de ses cotisations est donc aussi importante que le nombre d’affiliés inscrits sous son nom, sachant que les cotisations pour enfant sont moins coûteuses.

En choisissant l’option qui fait coexister différents modes de cotisation

Au sein de la même entreprise, cette dernière option permet de créer plusieurs tarifs différents pour les salariés. Il y a donc un tarif fixé pour le salarié seul, un autre pour le salarié affilié à une personne, une offre pour l’employé affilié à au moins deux personnes, etc. Ainsi, le tarif est plus important au fur et à mesure que le nombre d’ayants droit du salarié évolue.

Un réel avantage pour les salariés

Les mutuelles n’étaient pas forcément au rendez-vous il y a quelques années. Le gouvernement a donc eu le souhait d’améliorer la santé des Français en leur proposant une mutuelle d’entreprise. Cette dernière est prise en charge à hauteur de 50 % par votre employeur et vous aurez des garanties traditionnelles pour l’ensemble des consultations, les pharmacies…

  • Vous ne pouvez pas refuser une mutuelle d’entreprise sauf si vous avez une dispense valable, il faut alors opter pour quelques formalités.
  • Il est possible en fonction des contrats d’ajouter vos enfants et même votre conjoint pour profiter des meilleures garanties.
  • Les prix sont abordables et vous pouvez améliorer la prise en charge grâce à des options qui s’ajoutent à la cotisation de base.
  • Même si vous optez pour le portage salarial, sachez qu’il est tout à fait possible d’avoir une mutuelle d’entreprise qui répond aux mêmes exigences.

Avec une telle complémentaire, vous pouvez enfin profiter pleinement de ces consultations médicales puisque vous aurez la prise en charge de la Sécurité sociale, et la part de la mutuelle qui peut être plus ou moins intéressante en fonction des options bien sûr. Il faut souvent comparer toutes les offres avant de souscrire un contrat.